Un autre sujet qui me préoccupe au delà de l’univers, de l’apparition de l’homme, des animaux et des arbres qui nous entourent est la diversité culturelle. Je m’interroge  sur ses origines, les raisons et le but visé par le fondateur de l’univers et de cette diversité culturelle. Pourquoi a-t-il choisi de créer des identités particulières dans la planète des hommes, d’abord la couleur de la peau, la langue (communication), les manières différentes de penser et d’agir selon les circonstances…

Ce questionnement devient de plus en plus quotidien avec la montée en puissance d’instruments mondiaux à caractère universel, des mouvements migratoires qui impliquent une vision commune sur l’avenir de la planète. Je suis pourtant convaincu que toutes les choses de l’univers sont au service de l’humanité. Il faut tout simplement les orienter à dessein. J’ai l’espoir d’un monde où le partage des connaissances et du savoir faire liées à la diversité culturelle contribueront à une vie paisible sur la planète hommes. Tel est le défi de l’association pour la promotion de la culture dénommée « Mûↄla’ » dont je suis membre fondateur depuis 2003. Son slogan « connais-toi, toi-même » appelle l’homme à une connaissance parfaite de soi, à la détermination et à la découverte de son identité culturelle et ainsi son potentiel pour mieux comprendre ses besoins de renforcement des capacités selon les objectifs personnels et humains.

Au quotidien, l’association encadre les recherches dans le domaine de la culture du peuple ngiembↄↄn, la documentation, oriente les visites guidées des aires ou sites culturellement protégés et accorde son soutien pour l’alphabétisation en langue ngiembↄↄn.  Ainsi, elle est à notre service, elle est à votre service, elle est au service de l’humanité.